Europe Ministère de la Culture et de la Communication Région Réunion Le Port Consiel général de La Réunion

M.A.F : Mineral Accretion Factory

Programme de recherche en design tropical / Axe 2 « Paysage/Patrimoine »
Responsable : David Enon, designer, membre associé

Inscrit dans l'axe de recherche Paysage/Patrimoine, Mineral Accretion Factory est un projet de recherche artistique dans le champ du design. Ce projet mené par le designer David Enon est une réflexion sur nos modes de production d'objets et leurs impacts sociaux et écologiques. C'est un système de production collaboratif avec le milieu marin.

© David Enon

Le projet consiste en l'implantation d'une unité de production d'objets par accrétion minérale selon le principe des récifs artificiels biorock© http://www.biorock.org. Cette unité de production est à la fois un centre de production d'objets par autogenèse et un récif artificiel qui favorise le développement et la protection du milieu marin (rivage, faune, ore, coraux). La mer devient l'usine dans laquelle l'objet s'autoproduit. La ressource n'est pas prélevée mais créé par l'action conjuguée de l'énergie solaire (ou éolienne) et des minéraux marins. Le système de production n'est pas néfaste ni même neutre pour son environnement mais lui est directement bénéfique. Chaque objet produit sorti de l'eau est remplacé par une structure vierge sur laquelle la faune est réimplantée pour maintenir un cycle d'évolution stable.

Le processus d'accrétion minéral, aujourd'hui utilisé dans des programmes de restauration des récifs coraliens est ici détourné et envisagé dans le cadre de la production d'objets comme une interpellation critique, constructive et optimiste, des systèmes de production.

Le projet propose de produire des formes:

  •    au sein d'un dispositif naturel, sans usine
  •   avec un dispositif technique simple (low tech)
  •   en accord avec un rythme de production biologique (slow tech)
  •   en participant à la préservation de la faune et de la flore (récifs coralliens)

 

Grâce à une allocation de recherche du Cnap le premier prototype a pu être mis en place novembre 2012 au large de l'île Gili Trawangan en Indonésie. Le projet se poursuit depuis 2016 à L'ESA Réunion dont la position géographique répond à la condition environnementale de mise en place d'un tel projet qui porte des enjeux multiples :

  • . Questionnements artistiques et techniques sur les processus de production, leur temporalité, les questions liées à ce matériau alternatif plus résistant que le béton : production contextuelle, objet et paysage, alterproduction, autogénèse, slow tech, low tech…
  • . Questionnements écologiques et politiques relatif à l'entretien des récifs coralliens de La Réunion

 

L'artiste a participé à de nombreux événements, dont le dernier en date est la Journée d'étude « Design digressif » ESAD Saint-Etienne en novembre 2018.

* Le projet est également sélectionné pour participer à la Triennale de Milan en 2019.

Facebook